Ouille Noire
Pointe des Fours
Col des Pariotes
Col du Carro
Col des PariotesPte des FoursOuille Noire 
Lac de Chasseforêt
Col de la Vanoise
Col de la Leisse
Col de la Rocheure
Pointe de Lanserlia
Circuit des lacs
Lac de l'Arpont
Roc des Corneilles
Pte de l'Observatoire
Lac du Génépy
Pte de Bellecôte
Le Grand Chatelard
Râteau d'Aussois
Col du ravin Noir
Col de Chavière
Tête Noire
Parc de la Vanoise
Col de la Leisse
                          Après avoir  traversé le  village de Termignon  en  direction de  Lanslebourg,
                           tourner à gauche en direction d'Entre deux  Eaux,  jusqu'au parking de Belle-
                           combe. C'est  le bout  de  la route autorisée, la  circulation  étant   interdite  à
                           l'intérieur  du  parc  de  la  Vanoise. Une  navette  de  cars  est  en  place  qui
                           vous  sera  utile  en  vous  faisant   gagner  du  temps  de   marche  selon  le  secteur de  randonnée  que vous aurez choisi.
 
Carte IGN 3633 ET                      (Voir Parcours)
                                         
Parking de Bellecombe    : 2307 m.  
Refuge Plan du Lac          : 2384 m.
Pont de la Renaudière     : 2053 m.  
Refuge de la Leisse         : 2487 m.
Col de la Leisse                : 2761 m.  
Dénivelé                              :   708 m.  (depuis le pont)
Temps                                 : 3h30 à 4h. (aller)
Si  vous  choisissez  d'utiliser  la  navette,  vous  pouvez  économiser  environ  1h15  à 1h30  de marche. Demander au conducteur  "Entre deux Eaux".
 
Accès parking
Le torrent de la Leisse provient des pentes de la Grande Motte,  traverse  le   lac  et  le  plan  des  Nettes,  longe  le massif de la  Grande  Casse et rejoint  la Rocheure pour former  le   doron   de Termignon, affluent de  l'Arc   à Termignon.  Cours  d'environ  12 km.  Le  sentier  GR 55, très spectaculaire, suit  le  vallon de  la  Leisse  avant  de bifurquer vers l'Ouest et le col de la Vanoise.
Le col de  la Leisse, situé à  proximité de  la source de la Leisse, est l'un des points de passage entre la vallée de la Maurienne et  la vallée de  la Tarentaise, plus précisé- ment Tignes. Il culmine à 2761 m.  Le téléphérique de la Grande Motte est visible depuis  les environs du col. Une des  remontées   mécaniques  de   Tignes   et  quelques
pistes   empruntent    la    haute   vallée    de    la   Leisse, également   à   proximité   du  col  et   en  descendant  du glacier de la Grande Motte.
Ci-contre : le torrent de la Leysse.
ci-dessous : Le torrent de la Rocheure, au pied de l'arrêt de la navette.
Le barrage  est  dépassé et  l'on  contourne  le lac , sans oublier d'admirer ce qui  est autour;  le glacier du  Charbonnier, le roc  Blanc, col de Pierre Blanche. Pour ceux qui n'auraient pas envie de pousser jusqu'au col, sachez que cette retenue d'eau (le Plan des Nettes) est à seulement 15 mn  de marche du refuge. A droite, on se retourne et on continue sur le col, toujours avec un dénivelé agréable.
Encore quelques dizaines de m. et pause casse-croûte.
Traverser le pont de la Renaudière, rejoindre dans un premier temps le refuge d'Entre deux Eaux, suivre le sentier qui part à gauche sous le refuge, jusqu'au pont de Croë-Vie (1) et continuer tout droit dans le vallon de la Leisse. C'est une montée régulière qui vous attend, sans pente raide et ce, jusqu'au col. Donc une rando familiale.
Photos : Au début du vallon en longeant la Grande Casse et le sommet de la Grande Motte - à droite, on commence à apercevoir le refuge.
(1) Pont de Croë-Vie signifie ; "passage étroit" situé sur la route du sel, ouverte dès le 16ème siècle et régulièrement emprunté par les armées entre Tarentaise et Maurienne.
Le ski d'été sur la Grande Motte, face au col.
Arrivée au lac des Nettes, à son extrémité le sentier qui mène au col, tout proche.
Photo prise après avoir  dépassé  le refuge, prochaine  destination le plan des Nettes. Vue sur le vallon et  sa pente douce, pointes de  Pierre Brune, le dôme  de Chasseforêt, la Grande Casse, le refuge et à sa droite le sentier qui mène au col.
En conclusion, c'est une randonnée qui est un peu longue mais qui ne demande pas une condition physique exceptionnelle. Mais vous pouvez bien sûr la découper comme tant d'autres en faisant une halte pour la nuit dans le refuge, dont vous trouverez les renseignements utiles dans l'onglets "Refuges vallée"