Col des Evettes
Col des EvettesLac du Grand Méan 
Glacier d'Arnès
Mont Froid
Col de la Roue
Carte IGN 3535 OT           ( Voir parcours )
 

Alt Plan Lachat                   : 1987 m
Lac des Cerces                  : 2410 m
Col de la Ponsonnière      : 2613 m
Col des Béraudes              : 2780 m
Lac des Béraudes              : 2504 m
Pont du Moutet                     : 2030 m
Col des Rochilles               : 2496 m
Dénivelé                                : 1259 m positifs
Temps                                   : 3h30 à 4 h (col) et 8 à 8h30 le circuit
 


Photo de gauche: Face à la tête de la Cassille, au début du contournement du pic de la Moulinière.
Pointe des Cerces
Lac de Savine
Col d'Ambin
La Belle Plinier
Tour du Gd Argentier
Mont Thabor
Col des Sarrasins
Col du Cheval Blanc
Col des Bataillères
Col des Marches
Les Grands Lacs
Lacs des Glaciers
Col des Béraudes
Grand Galibier
Col de la Ponsonnière
Col des Cerces
Aiguille de l'Epaisseur
Croix des Têtes
Gd Perron des Encombres
Col du Bonhomme
Mont Charvin
Glacier de l'Etendard
Col de la Croix
Cheval Noir
Col de Montjoie
Le Grand Arc
Hors parc de la Vanoise
Lac du grand Méan
Le col
Photo 1 - La descente, avec tout en bas et qui part à gauche, la piste que l'on va rejoindre. 2 - Le long de la rivière "la Clarée" avec le refuge des Drayères que l'on distingue au fond. 3 - Le refuge.
Ci-dessous, face à la descente effectuée. Celle-ci a un dénivelé impressionnant qui apparemment fait souffrir ceux qui montent, car de nombreux randonneurs, au moment où ils me croisaient, me demandaient d'un air las si le lac était encore loin.
Le lac des Béraudes est  l' un des lacs le plus connu et le plus fréquenté de la vallée de la Clarée. Situé à 2504 m, ce lac de  2,9 hectares est d'une profondeur de 12,3 mètres à la particularité  d'être un  lac de "doline". En effet  le lac des Béraudes  se loge dans une dépression  dont le fond est  tapissé d'argile. C'est  d'ailleurs ce matériau qui  lui donne cette couleur menthe. Cette  dépression s'est formée par  l'action des eaux de ruisselle- ment  chargées  en  acide  carbonique  qui, au  fil  des années, ont  dissout   les  roches constituées de calcaire  dolomitique et  de gypse. Coincé entre la  Pointe des Béraudes et la crête de Moutouze, Le col des Béraude,  la crête de la Moulinière en fond de cirque, ce lac offre un spectacle exceptionnel.  
Face au lac, sur le versant opposé, vue sur le Mont Thabor.
Après être descendu au  lac et  fait  l'incontournable arrêt  qui  s'impose, ceux qui auront choisi de faire  le circuit complet, descendront vers  la vallée  de Névache sur  le parking du refuge de Laval, afin de récupérer  la piste  qui mène  au refuge  des  Drayères. Avant d'arriver au bas de cette descente, bien au-dessus  du pont du  Moutet, un sentier mène également au refuge en passant  par  "Les Lauzes". Je ne m'étendrai pas sur son tracé, étant donné que je ne l'ai pas utilisé.
Le sentier et le col au bout
Dans le raidillon après avoir quitté le GR 57
Le refuge est maintenant dépassé, la dernière montée commence en direction du lac de la Clarée  (photo de droite) et du seuil des Rochilles. A partir de là le plus dur est fait, on longe les trois Lacs, (voir rando sur autre page (Col des Cerces)) et c'est ensuite le retour au parking.
Longeant la crête de la Moulinière
Un demi tour sur soi-même et 276 m plus bas, le lac.
Fort de la Turra
Col des Béraudes
Avec le circuit proposé, on pourrait dire  Randonnées en Maurienne et ailleurs, car si le départ  se situe à Plan Lachat en Savoie, le tracé nous amène dans la vallée de la Clarée, dans le département  des Hautes Alpes.  
Attention, autant vous avertir, si vous choisissez de réaliser cette randonnée dans son entier et  en une seule  journée, autant que vous soyez un bon marcheur, car comme vous pourrez le voir, celle-ci est  longue et  assez  difficile. Mais sacré bon sang de bonsoir, qu'elle est belle. J'aurais tout aussi bien pû  la  nommer  " le Tour  des Cerces ", puisque  après  le  Lac  des  Cerces, le  col  de  la  Ponsonnière, le  col  des  Béraudes, le  lac  des  Béraudes (magnifique), la descente au pont du Moutet, la remontée au refuge des Drayères, au col des Rochilles, puis enfin descente sur  Plan Lachat, cela fait une jolie "petite" boucle.  
Mais vous pouvez  décider  d'aller uniquement  au col des  Béraudes, qui en vaut  largement le détour croyez moi, et le retour se  fera de cette manière pratiquement  toujours en descente, alors que pour le tour complet , la grimpette n'est pas terminée.
Photo du haut : Au col de la Ponsonnière, vue sur le grand lac, avec à gauche le sentier à prendre pour le col des Béraudes.
Fort de Malamot
Les lacs Giaset
Accès par St Michel de Maurienne, puis prendre la direction du col du Galibier. Après avoir passé celui du Télégraphe, Valloire, continuer en direction du col jusqu'au lieu dit "Plan Lachat" .
Des parkings sont au bord de la route, ensuite suivre la piste militaire jusqu'aux granges des Mottets. De là suivre le sentier en direction du lac des Cerces, puis au col de la Ponsonnière, dont les détails figurent sur d'autres pages du site.
                                   
Une fois au col de la Ponsonnière, suivre le sentier s'élevant sur la gauche qui, un peu raide au début, se transforme vite en un sympathique sentier balcon qui surplombe la haute Guisane.
On progresse très facilement sur ce sentier (GR 57) avec le regard rivé sur le parcours que l'on découvre; le grand lac, Roche Colombe, les arêtes de la Bruyère, la tête de Cassille, sans parler des sommets archi connus qui trônent à l'arrière.
Ensuite on contourne l'échine de la "Moulinière", pour découvrir un petit sentier qui monte plein nord dans une pente herbeuse très raide, sur quelques centaines de m. pour devenir un peu plus "civilisé" ensuite, en arrivant sur un petit vallon qui nous permet de découvrir l'accès au col des Béraudes.
Le sommet n'est donc plus très loin, on distingue et l'on suit le sentier qui serpente dans la rocaille de ce paysage lunaire et, peu avant l'arrivée au col, un passage nécessite de se servir de ses mains autant les jambes, mais il n'est pas très long et après quelques peites acrobaties, nous voici arrivés au col. Certains aimeraient bien qu'une main courante soit installée et qui serait assez utile, surtout pour le retour.
 
Photo de gauche: Lac de la Ponsonnière