Pointe des Fours
Col du Carro
Col des PariotesPte des FoursOuille Noire 
Col de la Vanoise
Col de la Leisse
Col de la Rocheure
Pointe de Lanserlia
Circuit des lacs
Lac de l'Arpont
Roc des Corneilles
Pte de l'Observatoire
Lac du Génépy
Pte de Bellecôte
Râteau d'Aussois
Col du ravin Noir
Col de Chavière
Tête Noire
Parc de la Vanoise
Ouille Noire
Col des Pariotes
Lac de Chasseforêt
Le Grand Chatelard
Col du Ravin Noir
De l'autoroute en direction de Modane, tournez au rond-point à gauche à la Praz ou quelques km plus loin  au Freney, et prendre  la direction de  l'Orgère. Allez jusqu'au bout de la route pour vous garer immédiatement au-dessus du refuge du même nom ou Porte de l'Orgère.
 

Carte IGN 3534 OT                                          Voir Parcours
 
Alt départ     : 1935 m.
Alt Arrivée    : 2941 m.
Dénivelé      : 1006 m.
Temps         : 3h15 à 3h45  (aller)
 
Voir Accès parking  
 
Photo de droite: Petite pause après avoir fait la première partie assez difficile pour un départ tout en suivant le ruisseau, en jetant un coup  d'oeil à l'arrière sur  le chemin parcouru; On peut voir la piste que  je conseille  d'éviter et, en  regardant  bien sur  le flanc droit, vous  pouvez distinguer le sentier par lequel vous allez arriver.
Ces derniers clichés  vous donnent une idée de  la montée vers  le col de la  Masse à partir  du côté de l'Orgère. Du pied de  la montée, il vous compter 3 heures de marche. Mais comme j'ai eu l'occasion de le dire lors de la description de la randonnée du Rateau d'Aussois, je trouve plus agréable d'y accéder par les barrages.
Il est temps de repartir et, comme prévu, il faut basculer du côté opposé, avec une idée du dénivelé qu'il aurait  fallu gravir en sens inverse (photo de gauche). Peu de temps après, on a une vue sur l'Orgère où se trouve  le véhicule, puis  une  fois le  sentier  rejoint, si le  coeur vous en dit, le col de la  Masse  n'est  pas loin, sinon la descente commence sur le sentier "casse pattes" eh oui pour descendre...ça descend !
Zoom sur la tête du rocher de la Masse devant la dent Parrachée, les pointes de la Fournache et la pointe de Bellecôte.
Le lac de la Partie et à droite, le col de Chavière, le col de Polset, le mont de Greboulaz
Cliquer sur le panorama pour le voir pleine page.
Le but est atteint et maintenant, il suffit de détailler tout  ce qui nous entoure, à commencer, l'Aiguille Doran  ici à gauche, le Grand Roc, la pointe  de l'Echelle avec les pointes de la Partie à droite.        L'Aiguille de Doran avec ses 3041 m. est un contrefort S.S.O. de l'Echelle, à l'ouest du Rateau. Sa première ascension fut réussie le 11 octobre 1908 par J. Capdepon, L. Comberousse, V. Cordier et E. Piaget.
Sur le  panorama  au dessous, les habitués reconnaitront  le col de la Masse, le Rateau d'Aussois, le mont de Greboulaz, plus loin, la dent Parrachée, avec à sa droite la pointe de Bellecôte.
Voici les vues à bien mémoriser;  vue du  col  après avoir franchi  le mamelon cité plus haut. Notez que  le col se  trouve à hauteur de  la partie  la moins nuageuse de la photo de gauche et sur celle de droite, l'arrivée est proche en coupant en travers.
Vue du plateau annoncé, qui va permettre de se refaire une petite santé. Déjà sur la gauche, on pourra admirer le sommet de Tête Noire dont je parle dans une autre page et on ne va pas tarder à apercevoir également le sentier  GR 5 qui mène au lac de la Partie et au col  de Chavière. Continuer à suivre le sentier en vous maintenant sur  la droite. Il va bientôt devenir "confus" et c'est à ce moment qu'il faudra attaquer  la montée sur un mamelon qui, une fois au sommet, vous dévoilera  le col à gauche de l'Aiguille Doran. Traverser le petit cours d'eau et  en face un  petit sentier  est apparent du  moins au  départ, car ensuite on  le cherche constamment, surtout  que  lorsque  j'y  suis allé, quelques névés persistaient encore et en faisant quelques détours, avec le col toujours à portée de vue, j'ai tout de même progressé sans problème.
Si je conseille de commencer par prendre le petit sentier paralèlle à la piste, c'est que celui-ci s'élève progressivement à travers les hautes herbes, les fleurs, pour rejoindre celui qui monte avec déjà un bon dénivelé de  la piste évitée, qui ne servira que pour le retour. On récupère donc le sentier bien au-dessus de la fenêtre EDF et la montée, pendant une demi-heure environ, va se faire sur une partie plutôt raide, pour se calmer ensuite, en traversant un plateau toujours en étant sur la gauche du ruisseau de Povaret.
Hésitation de ma part au niveau de la distribution d'étoiles concernant  l'intérêt   global. Si   du  sommet,  on  a  une   vue  magnifique, certains passages lors de  la progression de  la rando, notamment  la montée finale gâchent un peu l'ensemble. En ce qui concerne la difficulté, pas de problème; c'est  un  "morceau"  qui ne  ravira  pas ceux qui  ne sont pas habitués à de robustes dénivelés. donc, randonnée pour  les très bons marcheurs.
On peut accéder au  col du  Ravin Noir  par le sentier qui mène au  col de la Masse, pour cela, aller jusqu'à hauteur du rocher de la Masse et, ensuite suivre le petit sentier à gauche en direction du col. Le final est très raide sur la dernière centaine de mètres.
L'autre possibilité  consiste à prendre par  le  vallon  du  Povaret qui, à mon avis, est quand  même plus abordable et  c'est celui que  je vous propose.
Face à  l'aiguille  de Doran dont  la rando consiste en  fin de compte à en faire le tour complet. Montée par la gauche, descente par la droite.
Le  départ se  fait  en prenant à gauche  de  la piste, le petit sentier qui rase les derniers arbres présents.